Repair café à l’École de technologie supérieure

equipe-repair-cafe

C’est avec motivation que je me suis rendue au Repair Café à l’École de technologie supérieure (ÉTS) pour faire réparer mon mixeur dont le moteur ne fonctionnait plus depuis quelques mois. Cet événement rassemblait différentes organismes et des expert(e)s passionné(e)s qui ont bien voulu partager leurs connaissances afin de réparer des objets du toutes sortes au courant de la journée.

Des expertises diversifiées

L’événement a été initié par TribuTerre, le comité de développement durable de l’ÉTS et mis sur pied en collaboration avec Communautique, un organisme qui œuvre à la démocratisation des technologies. L’accès et le partage de connaissances en réparation est un moyen concret de favoriser la participation citoyenne pour contrer l’obsolescence programmée.

« Initialement, nous organisions des activités de réparation une fois par mois dans les locaux de l’EchoFab. En co-organisant un événement à l’ÉTS, nous avons pu élargir le public cible et la réponse des intervenants contactés a été très positive. » explique Guillaume Picard, coordonnateur de stages.

Il y a eu une forte demande pour la réparation d’appareils électroniques – ordinateurs portables, tablettes, ordinateurs.. et même une bouilloire! Les connaissances en électronique des bénévoles et des employé(e)s d’organismes présents ont permis de prolonger la durée de vie de plusieurs d’entre eux!

La réparation de vêtements a aussi été très populaire : « Les demandes affluent depuis ce matin : changement de zipper, réparation de trous, de boutons… Je n’ai pas eu le temps de dîner avant 15h! » explique Amélie, cofondatrice de la Société textile, une boutique proposant des activités pour  outiller les gens à prendre eux-mêmes soin de leurs vêtements.

atelier-textile
Estelle (bénévole) et Amélie, cofondatrice de la Société textile

L’obsolescence programmée contrée grâce à la débrouillardise

L’opération d’ouverture du mixeur a été relativement complexe, car une des quatre vis à la base de l’objet avait une configuration différente des autres (conçue, il semblerait, pour empêcher d’y avoir accès…🤔). Grâce à l’ingéniosité de Roberto, un étudiant débrouillard qui s’intéresse à réparer les objets conçus pour être jetables, il a été possible de jeter un coup d’œil à l’intérieur… pour constater que mon mixeur était malheureusement en fin de vie utile car le moteur était rouillé.

Que faire avec mon appareil qui ne fonctionne plus? Pourquoi pas un mixeur à vélo, m’a suggéré un des participants?

Pour ceux et celles qui sont intéressé(e)s, il y aura un événement de réparation au collège Ville-Marie à Montréal le 23 février prochain. D’autres Repair cafés seront certainement organisés aussi… à suivre!

Plus d’information

 

Publicités

2 réflexions sur “ Repair café à l’École de technologie supérieure ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s