Bilan d’un mois sans plastique

Juillet sans plastique tire à sa fin avec, comme l’année dernière, son lot d’apprentissages. En comparant les résultats, force est de constater que j’ai fait pas mal de chemin pour réduire mes déchets au courant des derniers mois! La partie la plus motivante cette année était surtout de partager et de discuter avec des participants et des participantes. Parce qu’au-delà du défi, il y a une remise en question de notre mode de consommation et une prise de conscience de son impact environnemental.

 [Aveu] J’utilise du plastique

Dans mon quotidien, même si je tente de réduire au maximum l’achat de produits emballés dans des contenants en plastique, j’utilise du plastique.

Je lave, remplis, vide et re-lave des sacs, contenants et emballages afin de prolonger leur durée de vie plutôt que de les envoyer  directement au recyclage ou à la poubelle. C’est un choix que j’ai fait – pour l’instant  – car je ne souhaite pas remplacer tous les contenants dont je dispose à la maison.

 

Si vous voulez en savoir un peu plus sur mes trucs pour réduire et mes motivations à lancer le blogue, je vous invite à visionner la vidéo produite par Florent Conti de Mon van au Canada.

Chalet (vraiment vraiment presque) sans plastique

L’été est à la fois une excellente période pour se lancer dans le zéro déchet et une source de défis en raison des vacances et de tout ce que cela implique. La production de fruits et légumes locaux et la disponibilité de paniers bio les rendent plus facilement accessibles les produits sans emballages.

Quatre lieux d’achats, un tour au marché fermier et une soirée de canicule dans la cuisine plus tard, j’étais prête à partir à l’«aventure» (dans un chalet, le terme est semi approprié)!

Seuls plastiques générés : l’emballage et deux cartes inutiles d’un paquet de cartes (parce que – à mon humble avis – l’information sur la qualité des cartes n’est ni un argument de vente après ouverture, ni particulièrement pertinente) et les bouchons de plastique auxquels je n’avais pas du tout pensé en achetant du vin et du cidre! Je prends note pour l’an prochain!

Consommer moins et mieux

Si réduire la quantité de plastique est un objectif louable, ceux de consommer des produits locaux, biologiques, produits équitablement et de réduire le gaspillage sont pour moi des choix de consommation tout aussi importants – sinon plus.

C’est une des limites de ma participation au défi. Par exemple, faire du lait d’amandes de Californie, plutôt que de consommer du lait de soya produit plus localement mais emballé est une solution que me convient moins.

J’ai encore bien du chemin à faire, mais quand je regarde ce qui a été parcouru, je suis plutôt optimiste. Et ce mois sans plastique m’aura encore permis de développer de nouveaux savoir-faire : les germinations font certainement partie des habitudes que je vais conserver 🙂

Germinations

Bravo à ceux et celles qui ont relevé le défi pour une journée, une semaine ou un mois! Je suis curieuse : qu’avez-vous appris en y participant?

Question du soir

Publicités

2 réflexions sur “ Bilan d’un mois sans plastique ”

    1. Super pour les pailles! J’en réutilise une en plastique dur qui provient d’un festival auquel j’ai assisté l’an dernier, ça fonctionne bien pour l’instant.

      Y a-t-il eu des surprises dans l’autopsie de votre poubelle? 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s