Marc-André Mailhot : ambassadeur des pharmacies écoresponsables

Marc-André Mailhotll y a près 5 ans, Marc-André Mailhot a fait le saut. Il a quitté son emploi de pharmacien pour se lancer en affaires. Son objectif : avoir un impact positif sur son milieu et démontrer que l’adoption de pratiques écoresponsables peut être bénéfique pour les pharmacies.

Pour ce faire, il a mis sur pied Maillon Vert, une entreprise accompagnant les pharmacies en développement durable, par le biais de la démarche Pharmacie éco+responsable.

L’environnement est une préoccupation presque innée pour ce fils de parents plus « granos » que la moyenne.

« Je mangeais du tofu au primaire, et je peux t’assurer que j’étais le seul qui en avait dans son lunch », se rappelle-t-il avec le sourire.

Après avoir sillonné près de 150 pharmacies à travers la province, M. Mailhot en arrive à un constat : elles ont besoin d’un coup de pouce pour mettre en place des pratiques environnementales et plus sociales.

Le pharmacien entrevoit l’amélioration des pratiques de développement durable comme une opportunité commerciale. Celles-ci contribuent notamment à limiter les coûts et à améliorer la rétention des employés.

Du support aux petites (et très petites) entreprises

M. Mailhot souligne que peu de ressources en développement durable sont disponibles pour les petites et très petites entreprises. « La démarche est différente pour une entreprise qui a moins de 20 employés, et qui n’a pas de personnel dédié à l’environnement, comme c’est le cas dans beaucoup de pharmacies », explique-t-il.

« Les besoins varient vraiment d’un secteur à l’autre. Les mesures que l’on propose aux pharmacies peuvent être inadaptées pour un autre type de commerce, par exemple. Chaque secteur d’activité a avantage à développer ses propres méthodes. »

L’accompagnement proposé par Maillon Vert est donc adapté à cette réalité. Il s’articule en quatre volets, notamment la gestion des médicaments périmés et l’optimisation de la gestion des matières résiduelles dans la pharmacie.

« Le développement durable va bien au-delà du recyclage! La démarche proposée intègre aussi l’implication sociale de la pharmacie auprès de ses employés et de la communauté. Le transport, ainsi que la bonification des services offerts à la clientèle font également partie de l’équation. », précise-t-il.

L’impact positif comme motivation

L’accompagnement développé par M. Mailhot et son équipe porte fruit! À titre d’exemple, une pharmacie qui générait 45 tonnes de déchets par année a diminué à 5 tonnes. La réduction à la source et le recyclage sont les principaux éléments dans l’équation. La participation des employés est incontournable pour obtenir de tels résultats, et ceux-ci sont impliqués tout au long du processus.

Le pharmacien-entrepreneur a pu constater que de plus en plus de gens sont conscients des enjeux environnementaux et souhaitent s’atteler à la tâche. Malheureusement, il n’y a pas assez de projets pour les accueillir.

Son message? « N’attendez pas qu’il y ait des projets, créez-les! »

Pour en savoir plus

Publicités

2 réflexions sur « Marc-André Mailhot : ambassadeur des pharmacies écoresponsables »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s